LOADING

Type to search

Now’s the time for international cooperation not international competition. We must protect our future“.

Share

European and international solidarity

We need a social way out of the crisis that goes beyond the current model of European integration. Our goal is a social way out of the crisis. In order to do so, any proposal has to encompass several strands:

  • Europe shall diversify its international relations with fair commercial relations based on mutual benefit, not competition for profit.
  • The promotion of an all-European cooperation process including Russia.
  • The development of a model of socially-advanced states characterized by a “horizontal” solidarity and cooperation and with a productive and sustainable programme of reconstruction targeting at achieving food sovereignty through greater support and innovation for agriculture.
  • Support to the WHO, especially financially, to play a more effective role in such crises.
  • Defense of the UN threatened by the US administration in the interest of multilateralism.
  • This is not just a task for Europe but for the whole world: the countries in the Global South need financial support to protect their populations and to improve their healthcare systems.
  • We need to assure that refugees and migrants are treated according to the international and European law, that their human and civic rights are definitely respected, their life in not jeopardized either by illegal detainment, push-backs, deportations hidden from the public eye, or by lack of healthcare, unproper accommodation, unacceptable living conditions, racist and xenophobic reactions, exploitation, hate speech, acts of violence. We have to focus on their proper education, decent and equal working opportunities, personal thriving and social integration.
  • A humanitarian response to the situation of millions of human beings all around the world who have to leave their homes to escape from misery, hunger, disease and war and who will now see their situation worsen.
  • The world must remain united and the key to overcome the crisis is international solidarity. There is a particular need to increase solidarity with the peoples of the Middle East, Africa, Asia and Latin America, who are in much greater danger of being severely affected by the COVID-19 pandemicThe blockade against Cuba and the US sanctions against 53 countries, including Venezuela, should be lifted.
  • We stress a new emphasis on the cultural and value-led principles that allow the full development of the human being in an egalitarian and ecologically-protected society.

From this perspective, the Party of the European Left calls on all the organisations from the Progressive, Ecological and Leftist Forces, and especially the ones participating in the European Forum to be prepared to work together to develop a joint progressive response to the current crisis in the interests of the people.

Solidarité européenne et internationale

Nous avons besoin d’une sortie sociale de la crise qui dépasse le modèle actuel d’intégration européenne. Notre objectif est une sortie sociale de la crise. Pour ce faire, toute proposition doit englober plusieurs volets :

– La nouvelle intégration internationale de l’Europe devra diversifier ses relations internationales avec des relations commerciales équitables fondées sur le bénéfice mutuel et non sur la concurrence pour le profit.

Nous soutenons la promotion d’un processus de coopération paneuropéen incluant la Russie.

– Le développement d’un modèle d’États socialement avancés caractérisé par une solidarité et une coopération «horizontales», avec un programme de reconstruction productif et durable visant à atteindre la souveraineté alimentaire à travers un plus grand soutien et de l’innovation pour l’agriculture.

– Le soutien à l’OMS, notamment sur le plan financier, pour jouer un rôle plus efficace dans de telles crises.

La défense de l’ONU menacée par l’administration des Etats-Unis dans l’intérêt du multilatéralisme.

– Ce n’est pas seulement une tâche pour l’Europe mais pour le monde entier. Les pays du Sud ont besoin d’un soutien financier pour protéger leurs populations et améliorer leurs systèmes de santé.

Nous devons nous assurer que les réfugié(e)s et les migrant(e)s sont traités conformément au droit international et européen, que leurs droits humains et civiques sont définitivement respectés et que leurs vies ne sont pas non plus menacées par des détentions illégales, des refoulements, des expulsions cachées aux yeux du public, ou par des manques de soins de santé, d’hébergements inadéquats, de conditions de vie inacceptables, de réactions racistes et xénophobes, d’exploitations, de discours de haine ou d’actes de violence. Nous devons nous concentrer sur leurs bonnes éducations, sur des opportunités de travaux décents et égaux, sur leurs épanouissements personnels et leurs intégrations sociales.

– Initier une réponse humanitaire à la situation de millions d’êtres humains dans le monde qui doivent quitter leur foyer pour échapper à la misère, à la faim, aux maladies et à la guerre et qui verront désormais leur situation s’aggraver.

Le monde doit rester uni et la clé pour surmonter la crise est la solidarité internationale. Il est particulièrement nécessaire de renforcer la solidarité avec les peuples du Moyen-Orient, d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine, qui courent un plus grand risque d’être gravement touchés par la pandémie du COVID-19. Le blocus contre Cuba et les sanctions américaines contre 53 pays, dont le Venezuela, devraient être levés.

Nous soulignons un nouvel accent mis sur les principes culturels et fondés sur des valeurs qui permettent le plein développement de l’être humain dans une société égalitaire et écologiquement protégée.

Dans cette perspective, le Parti de la Gauche Européenne appelle toutes les organisations des forces progressistes, écologiques et de gauche, et particulièrement celles qui participent au Forum Européen, à travailler ensemble pour développer une réponse progressiste commune à la crise actuelle dans l’intérêt des gens.